Accueil > Éditorial > Vous êtes ici

10 ACTIONS SIMPLES POUR PROTÉGER LA PLANÈTe

Il y a certains combats qui ne devraient pas en être. Pourtant, aujourd’hui encore, il reste essentiel de dire et répéter que vos gestes du quotidien peuvent, sur le long terme, réellement changer la donne d’un point de vue environnemental. Le réchauffement climatique est là, ses nombreux incendies à travers le monde et ses canicules quatre mois dans l’année continuent de nous le rappeler. Prendre le vélo, réduire sa consommation d’énergie, dire stop au plastique...                  Il n’est jamais trop tard (ni trop tôt) pour se décider à bien agir. Voici 10 actions simples à mettre en œuvre pour protéger la planète.

20200811_2044_WebStyleStory_DJI_0014-2.j

 

1 - S’INFORMER

 

S’informer c’est savoir, savoir c’est mesurer. Mesurer c’est progresser. Prenez le temps de lire quelques articles bien renseignés sur l’état écologique de notre planète aujourd’hui, sur les drames auxquels nous pouvons nous attendre, sur les pronostics qui font froid dans le dos (ou chaud, du coup). Regardez des documentaires qui traitent de ce sujet brulant. Écoutez les scientifiques et les experts donner les chiffres alarmants et les conseils qui peuvent faire changer les choses... En sachant tout ça, impossible (ou impensable) de pas se réveiller et changer quelques habitudes dans notre vie.

 

2 - ACHETER MOINS ET ACHETER MIEUX

 

Stop aux virées dans les temples de la mode périssable, perfusés aux produits provenant du travail forcé dans des camps de travail Ouïghours. On arrête de participer à l’industrie diabolique de la Fast Fashion, on achète moins et on achète mieux en privilégiant les pièces de qualité (made in France ou locales si possible), certes plus onéreuses à l’achat mais bien plus résistantes dans le temps - et surtout - éthiques et écologiques. Et si ça vaut pour la mode, ça vaut pour tout le reste. On choisira par exemple de s’offrir un joli plaid en laine La Maison de la Maille, une pièce haute de gamme fabriquée dans le respect de la planète et des animaux.

 

3 - BAISSER LE CHAUFFAGE

 

Quand les doux mois d’été prennent leurs congés pour laisser la place aux frimas, les chauffages s’allument dans les chaumières et les thermostats explosent. Le problème ? Le chauffage (électrique principalement) est responsable d’émissions significatives de gaz à effet de serre et s’inscrit donc dans les habitudes non-écolos sur lesquelles agir rapidement. Si les options pour bannir le chauffage électrique sont encore assez maigres, il est toutefois possible de préférer un chauffage au bois (...mais en étudiant correctement les offres pour aller vers sa version la plus respectueuse de l’environnement car seuls certains dispositifs performants sont vraiment écologiques), d’isoler davantage son logement, de choisir un chauffage au gaz naturel ou encore, solution la plus écologique de toutes, de se couvrir d’une bonne couverture plutôt que d’augmenter le chauffage de quelques degrés. Bonnes actions et plaisir peuvent aller de pair en s’offrant des alliés anti-froid comme un plaid en laine de La Maison de la Maille.

4 - STOPPER LE PLASTIQUE

C’est probablement l’ennemi n°1 de notre planète: le plastique. Impossible de l’ignorer, présent partout, il s’invite dans nos océans à raison de plusieurs tonnes par an. Une situation dramatique générée par la quantité démentielle de déchets que l’humain produit depuis plusieurs décennies. Si, heureusement, des mesures à l’échelle nationale ont été prises pour réduire l’impact du plastique, il est impératif de modifier nos habitudes de consommation au maximum en achetant en vrac, en faisant ses courses avec un tote bag, en étant vigilant sur les emballages des produits que l’on achète (préférer le verre ou le carton)...

 

5 – CHOISIR SON MODE DE TRANSPORT

 

On ne le dira jamais assez, la voiture ça pollue (sauf si elle est électrique, évidemment). Parmi les premiers changements à opérer au quotidien, le choix du transport est donc essentiel. Le vélo (Paris est aujourd’hui une ville prête à les accueillir en masse), les transports en commun, la marche à pied... Nombreuses sont les alternatives pour se séparer de nos vieilles habitudes d’humains motorisés. Et pour tous ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre la voiture pour se déplacer, il existe aujourd’hui d’excellentes applications de co-voiturage.

 

6 - RÉUTILISER

 

Et si on donnait une seconde vie aux choses ? Pas facile pour l’Homme de revenir à des modes de consommation plus sommaires, basés sur la récupération, la réparation, l’upcycling, la seconde main... Et pourtant, les esprits changent et de plus en plus de personnes prennent la décision de privilégier des achats d’occasion pour lutter contre la surconsommation (et faire de bonnes affaires). Vinted, Le bon coin, Vestiaire Collectif, les boutiques vintage, il existe aujourd’hui plusieurs sites et points de vente qui proposent des pièces de modes ou de déco à des prix dynamitant toute concurrence. Mieux, c’est même devenu une vraie tendance ! Avec La Maison de la Maille, vous pouvez opter pour notre gamme en laine éco-conçue avec nos plaids en fibres 100% recyclées. Leur conception se base sur un procédé unique de recyclage des chutes inutilisées de tricots neufs. Une fabrication qui non seulement consomme moins de matière, mais aussi moins d’eau !

 

7 - COUPER L’EAU

 

Parlons-en de l’eau. Arrêtez de la faire couler pendant qu’on se brosse les dents permettrait d’économiser jusqu’à 24 litres d’eau par jour. Tout est dit. Là aussi, il s’agit de petits réflexes à adopter au quotidien pour participer à l’effort collectif et sauver notre planète. Alors on coupe l’eau quand on se savonne, quand on frotte les plats avec l’éponge, quand on se rase, et on surveille à ce qu’il n’y ait pas de petites fuites chez soi (un robinet qui fuit goutte à goutte représente une perte de 4 litres par heure soit environ 200 euros par an)...

 

8 - CONSOMMER BIO

 

Qui dit consommer bio, dit consommer écolo. En effet, lorsqu’un produit est certifié bio, cela signifie que sa culture est faite sans pesticides, sans OGM et sans additifs comme les colorants, les exhausteurs de goût... Sans compter qu’au-delà d’être salvateur pour nos terres, c’est également une habitude à prendre pour rester en bonne santé. Et si pendant longtemps il était presque impossible de consommer bio sans casser son Plan Épargne Logement, l’offre est aujourd’hui beaucoup plus large. Il existe de nombreuses enseignes spécialisées et des rayons dédiés dans tous les supermarchés traditionnels.

 

9 - FAIRE LE TRI

 

On ne devrait même plus avoir à le dire mais : faisons le tri ! Le plastique et les emballages dans la poubelle jaune, le verre dans la blanche ou dans le container prévu à cet effet et les autres déchets dans la verte. C’est le minimum.

 

10 - PASSER LE MOT

 

Parce que deux personnes averties en valent mieux qu’une, n’hésitez pas à passer le mot (et à partager cet article) pour que les personnes de votre entourage adoptent aussi les bons réflexes. Faire de la pédagogie avec les adultes c’est prendre le risque de passer pour le lourd de service ou pour le cliché du militant écolo, mais c’est surtout continuer de véhiculer un propos porteur d’espoir qui finira peut-être un jour (ne perdons pas espoir) par devenir évident pour tous. Alors soyons lourd, soyons passionnés, soyons écolos, et montrons le bon exemple.

Produit à découvrir : 

Gaelle%20Constantini%20mode%20responsabl

 

 

Quand en 2010 Gaëlle Constantini a fait le pari de créer sa propre marque de prêt-à-porter féminin sous le prisme de l’écoresponsabilité, l’univers du vêtement éthique avait encore l’étiquette de secteur niche et était davantage encensé par les militants écolos que par la sphère branchée.

20170815_WebStyleStory_DSC08382.jpg

Chez beaucoup de marques, la protection des animaux semble aujourd’hui être devenue - enfin - une notion incontournable. Afin de certifier qu’aucune action impliquant un risque de souffrance animale n’est menée durant le processus de fabrication du produit, la mention « Cruelty-Free » est délivrée aux marques qui respectent les consignes en vigueur.

Lire la suite