Accueil > Éditorial > Vous êtes ici > Le glossaire de La Maison de la Maille

LE GLOSSAIRE DE LA MAISON DE LA MAILLE

Fil, fibre, maille, tissage, tricot… Difficile quand on n’est pas expert de savoir précisément de quoi il retourne. Bonne nouvelle, comme on a à cœur de vous élever toujours plus haut et que vous puissiez briller dans les dîners, voici quelques termes clefs et leurs définitions simplifiées pour ne plus vous mélanger les pinceaux. Ou les aiguilles, du coup. Fin bon, vous avez compris.

202107_filature_cones violet_plaid_jargane_emailing.jpg

Tricotage VS tissage 

Le tricotage est un procédé de fabrication qui repose sur l’entrelacement de boucles de fils appelées mailles. Cette technique repose sur l’utilisation d’aiguilles. Les mailles entre elles constituent au final une étoffe extensible et très résistante. C’est la principale différence avec le tissage qui, parce que les fils sont tendus et qu’il n’y a pas de boucles comme dans le tricot, n’a pas cette propriété à s’étendre, se « déformer ».

 

Le tissage est une technique d’assemblage de fils réalisée à l’aide d’un métier à tisser (machine utilisée pour fabriquer du tissu). Celui-ci consiste à croiser les fils entre eux une fois tendus contrairement au tricotage qui utilise des boucles. On parle de chaîne et trame, chaîne pour les fils tendus dans le sens de la longueur du métier à tisser, trame pour les fils tendus dans le sens de la largeur. Avec les technologies qui évoluent, aujourd’hui le tissage peut être réalisé à grande échelle et sur des machines très perfectionnées.

Fil de laine VS Fibre 

 

Il est fréquent que la confusion entre fil et fibre se fasse. Rien de grave, rassurez-vous, mais rétablissons la vérité tout de même. Le fil, qu’il soit de laine ou autre, est un assemblage de fibres brutes qui ont été filées (fil, filées, facile). La fibre étant l’élément de base, neutre, vierge de toute transformation. 

 

Cardage VS Peignage

 

Pour qu’une fibre puisse être filée, il existe deux étapes cruciales qui s’appliquent en amont. En fonction du résultat final souhaité, celle-ci sera donc peignée ou cardée. 

 

Le cardage est souvent réalisé sur des laines de plus gros diamètre que pour le peignage. Il sert à démêler et à aérer les fibres textiles, à l’aide de cardes à main ou d’une cardeuse à rouleau. De très fines pointes d’acier qui une fois actionnées à grande vitesse permettent de diviser les fibres de laines pour en faire du fil cardé. La laine cardée donne des tricots d’aspect rustique. 

 

Le peignage est une étape qui est davantage utilisée sur des laines fines et arrive après le cardage. Les fibres cardées passent sous des peignes de plus en plus fins qui retirent toutes les fibres courtes. Cette méthode permet non seulement d’avoir des fibres plus alignées et plus lisses mais aussi de les nettoyer des impuretés. La laine peignée donne aux tricots un aspect plus lisse et plus fin que la laine cardée. 

 

Plaid VS Couverture

 

Moins technique mais parfois tout aussi obscure, la différence entre un plaid et une couverture. En vrai, c’est tout bête, il s’agit d’une histoire de taille. Le plaid étant bien plus petit qu’une couverture. On peut utiliser un plaid comme une couverture ou comme un châle, en revanche il paraît assez difficile d’utiliser une couverture comme châle. Même si, évidemment, il n’y a aucune interdiction de notre part et vous êtes bien libres de faire comme vous le sentez. 

 

Châle VS écharpe 

 

Là encore, c’est la taille qui définit qui est quoi. Le châle étant plus grand que l’écharpe, il endosse plus facilement le rôle de vêtement que d’accessoire. Il peut être porté sur les épaules, autour de la taille et a une dimension esthétique… Quand l’écharpe a pour vocation à rester autour du cou et une utilité qui est principalement de tenir chaud. Là encore, un châle peut servir aisément d’écharpe, une écharpe pourra plus difficilement jouer les châles.

 

Alpaga VS cachemire

 

Bien que réputées toutes les deux pour leur positionnement très prestigieux, la laine cachemire et la laine alpaga sont différentes. Avant toute chose, la principale nuance entre ces deux laines c’est qu’elles ne sont pas issues du même animal. Déjà. La laine alpaga provient de la tonte des alpagas (on vous dit tout sur eux ici), la laine cachemire elle, vient de la chèvre Capra Hircus. Les deux sont extrêmement douces et fines mais la laine d’alpaga est réputée pour être un peu plus chaude et plus résistante dans le temps. D’où le choix de La Maison de la Maille de travailler essentiellement avec ces fibres. 

Article écrit par Laura Isaaz

Produit à découvrir : 

LMDLM-emailing-tricots

Il faudrait avoir fait une école de mode, travaillé dans l’industrie du tissu ou encore être couturier.e pour connaitre et comprendre les différents types de tricots qui existent et pour quelles raisons certains sont préférés à d’autres.Point de sable, point de riz, maille, tissage, chaine et trame, tous ces termes techniques sont le quotidien des maisons comme la nôtre. Nous vous éclairons ici sur les nombreuses choses à connaitre afin de nourrir votre curiosité sur le sujet.Dans un souci de transparence, always, et de partage. Lire la suite

Alpaga.jpg

Ces 10 choses que vous ne savez pas sur les alpagas

D’où vient-il ? Que fait-il ? Comment est sa toison ? Est-il gentil, propre et sociable ? Nous avons étudié de près les différentes caractéristiques de l’alpaga afin de vous en dire un peu plus sur cette espèce animale encore assez peu connue en Europe. Sa fibre étant très utilisée dans la fabrication de nos produits La Maison de la Maille, il nous semblait essentiel de mettre en lumière les 10 traits les plus importants (et surprenants sans doute) de sa personnalité. Lire la suite